"Le nouveau nom", Elena Ferrante


J'ai enfin lu ce deuxième tome de "L'amie prodigieuse",  qui traînait dans ma PAL depuis des mois, encouragée par Céline, qui avait beaucoup apprécié cette suite.

Sous-titré "Jeunesse", nous suivons Lila et Elena adolescentes et jeunes adultes, tout de suite après le mariage de Lila avec Stefano, plutôt désastreux. Les deux amies passent un été ensemble au bord de la mer, où elles retrouveront Nino Sarratore, dont Elena est secrètement amoureuse depuis l'enfance.

Que dire sur ce roman qui n'aurait pas été dit sur 1000 autres blogs ?

J'avais été d'abord enthousiasmée puis ennuyée par le premier tome, et j'ai donc retardé ma lecture de celui-ci. Mais j'ai été assez vite emportée par cette suite, où les événements s'enchaînent, où il y a moins de longueurs, et j'ai finalement dévoré les 500 pages en quelques jours.

Lila est vraiment pour moi un personnage à la fois fascinant et très antipathique et j'ai été plusieurs fois énervée par la narratrice Elena et sa passivité face à son amie volcanique. Elena est spectatrice de sa vie, laisse passer les occasions, et Lila est ce genre d'amie qui vous bouffe, devant qui l'on s'efface.

Il paraît que le troisième tome qui vient de sortir, "Celle qui fuit et celle qui reste", est le meilleur et le plus passionnant, et j'ai hâte de le lire. j'espère qu'Elena s'y affirmera un peu plus ...


Une petite chronique éclair et brouillonne car ce roman m'a laissée dubitative : j'ai apprécié sa lecture, mais j'ai la sensation de n'avoir pas grand-chose à en dire. La passivité de la narratrice, le caractère de Lila, l'impression que la violence conjugale est omniprésente et banalisée, plusieurs éléments m'ont rebutée, mais au final, j'ai tout de même été emportée par l'histoire et j'attends de lire la suite, sans toute fois comprendre, je l'avoue, que l'on porte cette saga aux nues ...

L'anonymat d'Elena Ferrante et la passion que ce mystère suscite n'y seraient-il pas pour quelque chose dans cet engouement ? ....



"Le nouveau nom", Elena Ferrante, Gallimard (disponible en poche chez Folio)

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...