"Ma fugue chez moi", de Coline Pierré





En ces jours troublés, je me pose un peu la question de la décence de venir papoter de livres par ici, de la futilité de tout cela. J'ai été extrêmement choquée par les attentats d'hier, à quelques kilomètres à peine de mon lieu de travail, mais je n'arrive pas à trouver les mots pour en parler, encore moins sur ce blog, que j'ai envie de garder loin de toutes ces horreurs.

Je voudrais juste partager ici le texte de Céline, que je trouve superbe (ainsi que son blog), allez le lire de ma part, mais moi je reste retranchée derrière mes petites chroniques de lecture, par pudeur...

Place aux livres !

Un petit roman jeunesse donc, aujourd'hui, assez court, un joli coup de coeur :






Anouk souffre de harcèlement scolaire (je ne compte plus les romans sur ce thème en ce moment, et il faut en parler !), et décide de fuguer, pour appeler au secours, pour que l'on fasse attention à elle, pour que tout aille mieux. Mais, confrontée assez vite à la difficulté de sa décision, elle rebrousse chemin et fugue .... dans son grenier. Là, au chaud, au calme, seule, elle fait le point sur sa vie, pique en douce et sans bruit quelques provisions, bricole une cachette de fortune, et, surtout, entend tout.

Toute la détresse de son père, qui la cherche jour et nuit, la tristesse de sa petite soeur, les policiers qui viennent enquêter, ....




Un tour sur les réseaux sociaux lui apprend que son école se mobilise, que des élèves inconnus s'inquiètent pour elle. Elle est partagée entre la joie d'être recherchée, et l'effroi devant la violence de certains commentaires anonymes (ah, internet, l'endroit où tous les cons déversent impunément leur mal-être ...).

La relation d'Anouk avec ses parents est assez compliquée aussi : sa mère est totalement absente, son père n'est pas très proche, il ne lui reste que sa petite soeur, mais qui est à l'internat ...

Pendant sa fugue, Anouk aura l'occasion de découvrir qu'elle n'est finalement pas si seule, et que sa décision est lourde de conséquences pour sa famille.

Sans dévoiler la fin du roman, on peut dire que, pour une fois, l'issue est positive (ben oui, en ce moment je lis des choses déprimantes), et ça fait du bien. 

Destiné aux ados, ce roman saura les faire réfléchir, les toucher, les thèmes du harcèlement et des difficultés familiales les intéresseront,  le tout fort bien écrit (avec une très très jolie couverture, même si c'est futile, ça m'importe quand même).

A conseiller sans hésitation ;-)


"Ma fugue chez moi", Coline Pierré, Rouergue (coll. DoAdo), 2016 


Commentaires

  1. Réponses
    1. Merci à vous ! N'hésitez pas à partager ma chronique ;-)

      Supprimer
  2. Il n'y a pas de honte à vouloir se changer les idées à travers les livres et en en parlant sur le blog! ça n'amoindrit en rien notre douleur. J'ai publié quelques chansons hier, pour me changer les idées...

    Coline Pierré est une auteure dont j'ai déjà aperçu les romans. je ne lis pas énormément de romans jeunesse, mais en tout cas, celui-ci est très tentant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sens le besoin de m'évader pour échapper à toutes ces éditions spéciales, à la radio, aux journaux, .... là j'ai commencé le second tome des "Fiancés de l'hiver", c'est on ne peut plus dépaysant !

      Supprimer
  3. C'est vrai que c'est un sujet qui revient en littérature depuis quelques années mais ton billet est tentant et j'ai très envie de découvrir l'écriture de Coline Pierré. Par contre le livre a l'air d'être très récent alors j'en ai pour un moment avant de le trouver à la biblio :/
    Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti ce mois-ci je pense, oui. N'hésite pas, c'est un chouette roman ! Merci pour ton commentaire et bienvenue par ici

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...