"Tous nos jours parfaits", ma déception



Chers amis lecteurs, une petite révolution est en marche : je me mets à la littérature pour ados.

Attention, pas la YA (Young Adult), genre qui ne m'attire absolument pas (trop sombre, trop cliché, trop fantasy, pardon pour ceux qui aiment !).

Mais tout de même, quelque chose se passe : j'ai aimé "Les fiancés de l'hiver", j'ai ressorti mes vieux Judy Blume adorés, je traîne dans le rayon ado de ma librairie en me disant, comme une vieille, "purée, de mon temps, j'avais pas un choix de bouquins superbes comme ça".

Alléchée par les critiques dithyrambiques des autres blogueurs et, je l'avoue, par la couverture toute JOLIE de "Tous nos jours parfaits", j'ai craqué et je l'ai embarqué ...

Et bien, j'aurais dû le commander pour les ados de la bibliothèque où je bosse, et le leur chiper.

Parce que je n'ai pas accroché ...

Le pitch : Violet et Finch, deux terminales, l'une populaire et l'autre mauvais élève, se rencontrent sur le toit du lycée, où ils sont tous les deux montés pour, à priori, en sauter. Qui sauve l'autre, finalement ? Pour les autres, c'est Violet l’héroïne, qui a empêché Finch, ce "fêlé" de commettre l'irréparable ... Sauf que Violet n'arrive pas à se remettre de la mort accidentelle de sa soeur, et n'a plus goût à la vie. Les deux ados vont devenir amis, et bientôt vivre une histoire d'amour. Mais le désespoir n'a pas quitté Finch ...

L'histoire a tout pour accrocher, et le roman utilise ce procédé que j'aime bien, de faire entendre les voix des héros en alternant les chapitres.

C'est une critique un peu floue, je vous préviens. Je n'ai pas vraiment aimé, je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'histoire, et les personnages ne m'ont pas touchée. Violet est intéressante, mais Finch est une bonne tête à claque. Impossible de le suivre, il est trop changeant.

L'auteur a voulu alerter sur des thèmes graves - le suicide et la bipolarité- , et c'est louable et important d'en parler, mais je n'ai pas été touchée, et je n'ai pas compris les critiques lues qui parlent de "torrents de larmes et d'émotion" et du "meilleur roman d'amour de ma vie".

Je suis vraiment restée en surface, regardant de loin ce qui arrivait aux héros. j'ai trouvé ça long et laborieux, je me suis perdue à tenter de comprendre Finch, j'ai levé les yeux au ciel, j'ai expédié la fin.


Bref, une déception !

Je suis peut-être trop vieille, à 32 ans, pour apprécier un roman pour ados, finalement ?

Ou j'ai mal pioché ?

Je demande des avis ... je vois pas mal de blogueurs de mon âge qui lisent de la littérature pour ados : est-ce que ça vous plaît autant qu'un roman pour adultes ?


Je vais tout de même récidiver bientôt : je vais recevoir le deuxième tome des "Fiancés de l'hiver" et j'ai craqué pour ce roman, qui m'a l'air superbe :





"Tous nos jours parfaits", Jennifer Niven, Gallimard Jeunesse, 2015

Commentaires

  1. Dommage de commencer par une déception mais au moins, tu ne pourras qu'avoir de bonnes surprises ensuite. Elle est jolie la première couverture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ai commencé la littérature ados par un coup de coeur ... les fiancés de l'hiver" ;-)

      Supprimer
  2. Ce n'est pas une question d'âge! J'ai 43 ans (et une sauterelle de 9 ans), et je peux apprécier n'importe quel roman pour ados lorsqu'il est intelligent et que ses personnages sont bien sentis.

    RépondreSupprimer
  3. Comme marie claude, je suis plus âgée, et me délecte des bons romans ados de Susin Nielsen ou Jo witek ou ..;, bref, il y a de quoi (et pas de fantasy, monstres et autres)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...