"Ta façon d'être au monde", roman d'amitié et de deuil, de nostalgie et de beauté


J'adore Camille Anseaume.

Je l'ai découverte sur son joli blog, Café de filles, puis par son premier roman "Un tout petit rien", que j'ai dévoré, adoré, refilé à plein de monde, que je conseille à toutes les lectrices de la bib au boulot,  et que je place tout en haut de mes coups de coeur de 2015 ...

Je me suis donc ruée sur son deuxième roman, après avoir lu ici et là quelques critiques, enthousiastes ou mitigées. J'ai mis le nez dedans et je n'en suis sortie qu'à minuit, le lendemain (bon, j'ai dû le lâcher pour bosser, manger, m'occuper de mes minis lecteurs, mais en gros, le reste du temps, j'ai LU).



Elles sont deux amies d'enfance. Il y a Elle et il y a Tu, on ne sait pas très bien qui est qui, au tout début. Elles sont différentes, complémentaires, l'une solaire et joyeuse, l'autre inquiète et angoissée. Elles passent leurs premières années la main dans la main : l'école, les copains, les vacances à la mer, les jeux de poupée. Puis, trop vite, les premières sorties, le collège, les garçons.

Et ensuite, l'âge adulte, la fac, les premiers boulots, apparts, apéros, la bande de copains qui se forme autour d'elles.

Et un jour, le drame survient et fait tout voler en éclats.

La seconde partie, Elle est devenue Je. La petite fille inquiète prend la parole. Cette partie de l'histoire parle du deuil, de la reconstruction de soi, de comment on vit la mort à trente ans, comment on survit.

Encore une fois, j'ai adoré ce roman. Camille Anseaume est une conteuse, et possède une plume de dingue, où tout est poésie, où les jeux de mots côtoient les trouvailles, où les phrases font des détours pour mieux nous percuter le coeur. Une écriture qui peut faire dire ce genre de dialogues d'enfance incroyables :

" - Ma petite soeur est trisomique. -  La mienne est capricorne".

J'ai adoré la première partie, où je me suis beaucoup retrouvée, surtout dans le caractère anxieux de Elle : la petite fille est incapable de profiter de l'instant présent, tout occupée qu'elle est à s'inquiéter du futur, à s'angoisser à propos de tout et de rien, du temps qui file, de ce qu'elle pensera plus tard de ce moment qu'elle vit là maintenant (et qu'elle est en train de se gâcher), c'est sa façon d'être au monde :

"C'est bizarre, quand je suis contente ça me rend triste parce que je me dis que quand ça sera fini je serai triste " .


Camille Anseaume parvient à nous faire ressentir une énorme nostalgie pour l'enfance, les vacances, le sable qu'on ramène dans ses chaussures, l'angoisse de la rentrée, les barbecues en familles, les soirées chez des amis, toutes les petites choses qui font toute une enfance et ses souvenirs ... 

 Contrairement à quelques critiques lues sur le net, je n'ai pas eu de mal à dénouer le fil de qui est Elle et qui est Tu. Cela ne m'a pas gênée et participe même, je trouve, à la beauté du roman, ce schéma narratif un peu particulier.

La seconde partie, sur le deuil, est magnifique aussi, et les larmes ne sont pas passées loin, lors de ma lecture ... Difficile de parler de cette partie du livre sans trop en dévoiler, mais à la dernière ligne, on reste abasourdi, avec l'envie de reprendre au début, pour tout voir sous un autre angle.

Ce "rebondissement" de toute dernière minute place les personnages sous un autre jour, et je me suis demandé "à quoi ça sert ? c'était déjà bien dramatique comme cela", quel est le but, faut-il voir cette belle amitié différemment ?

Je n'en dis pas plus, si ce n'est que Camille Anseaume ne m'a, à nouveau, pas du tout déçue, mais plutôt bluffée, par son écriture, si intime, si belle, si poétique, et son habileté à nous prendre par la main, et à nous raconter une histoire,  à nous inclure dans ce groupe d'amis, leurs rires, leurs drames, à nous rappeler notre propre enfance, et à nous faire ressentir une immense nostalgie pour ces années déjà si lointaines ...

Un auteur extraordinaire à découvrir ...


"Ta façon d'être au monde", Camille Anseaume, éd. Kero


Petite note : pour lire ma chronique du premier roman de Camille, cliquez sur la photo ;-)

à découvrir aussi ...

Commentaires

  1. Mmh ça a l'air très poétique... C'est tentant. 'o'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, ça l'est ! Merci pour ton commentaire ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...