Ma petite madeleine de Proust : Matilda, de Roald Dahl




S'il est un roman jeunesse qui se trouve au sommet de ma mythologie personnelle, c'est bien "Matilda" de Roald Dahl.

Je l'ai lu petite et je l'ai immédiatement adoré. Je m'identifiais totalement à Matilda, douce petite lectrice et j'avais envie d'aller confier mes malheurs à Melle Candy, tandis que l'abominable Melle Legourdin m'effrayait autant qu'elle me fascinait.


Cet été, j'ai trouvé cette superbe édition en Ecosse, à la belle librairie Waterstones, et j'ai craqué sur le grand format, le papier glacé et les illustrations ENFIN en couleur ....







J'étais pleine de motivation ; j'allais le relire, oui, mais en anglais, s'il-vous-plaît ! La première page m'avait paru easy et puis je connais bien l'histoire. Bon, en vrai, la vie trépidante d'une jeune maman étant ce qu'elle est, je me suis affalée dans mon fauteuil, au soleil, et j'ai relu ma version, en Folio junior (et en noir et blanc). Mais, rassurez-vous, ma jolie édition en couleurs trône dans la vitrine de ma bibliothèque (comment ça, on s'en fiche ?).

Matilda, donc. 5 ans, surdouée, qui apprend à lire seule, qui compte comme une calculette, qui vit avec des parents crétins et pas franchement sympas (avec le recul, un peu caricaturaux, aussi). Qui découvre la bibliothèque (oh, la gentille Madame Folyot !), la lecture, la littérature.
A l'école, Matilda éblouit son instit', Melle Candy, qui la prend sous son aile. La directrice, Legourdin, terrorise toute l'école (je me souvenais bien des tortures infligées par ce personnage !). Et si Melle Candy avait un secret ? et si Matilda, qui se découvre d'étranges pouvoirs, pouvait l'aider ?






Relu en moins de deux petites heures, "Matilda" a la saveur des madeleines de l'enfance. Les illus de Quentin Blake sont indissociables de ce roman, pour moi (c'est entre autres pour cela que le film ne me tente pas du tout). Cela me donne envie de relire "Sacrées sorcières" et "Le Bon Gros Géant", de Roald Dahl aussi, que j'avais presque autant aimé petite.

"Matilda" est un trésor, une pépite, que je m'efforce de faire découvrir aux enfants, à la bibliothèque où je travaille, de même que d'autres romans de l'enfance, qui, je l'espère, marquera peut-être à leur tour, ces jeunes têtes blondes, comme je l'ai été !




Commentaires

  1. Que de souvenirs quand je vos un Roald Dahl !! Ca me donne envie de les relire en anglais ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...