La petite boutique des objets perdus



Mara tient une petite boutique d'objets perdus : vélo, peluche, chat, ballon, tout et n'importe quoi peut s'y retrouver, et attendre des heures, des jours ou parfois des années le retour de son propriétaire.




Mara a toujours le mot ou le sourire pour réconforter ceux qui poussent la porte de sa boutique, en quête d'un objet, d'un souvenir. Mais Mara aussi a perdu quelque chose d'important : ses parents ont disparu dans un tremblement de terre, des années auparavant ...

Un jour, une dame entre à la boutique et lui tend un drôle d'objet trouvé ...


"Je me demande comment on vit quand on a perdu son coeur, chuchote la vieille dame en sortant.
Et pour une fois, Mra n'a pas envie de le rendre, cet objet étrangement familier, mais plutôt de le garder contre elle.

Et tiens, justement, un homme entre dans la boutique : il a perdu quelque chose d'important. Et c'est le coeur de Mara qui se met à palpiter très fort ...


Quelle bel album ! Et quelle jolie idée que cette boutique des objets perdus ...

Sur le thème des émotions liées à la perte, Agnès de Lestrade signe un texte tout en douceur, tandis que Sébastien Cherret l'illustre avec poésie.

Petit Loulou a beaucoup réclamé cet album, mais s'est effrayé de la partie où Mara perd ses parents dans un tremblement de terre ... Elle retrouve son papa à la fin de l'histoire, et Petit Loulou, automatiquement, me dit : "et sa maman ?!". Alors, j'ai un peu brodé ... J'ai dit qu'elle les attendait à la maison ...

Au final, le lecteur est face à une histoire tout en sensibilité qui en dit long sur les choses importantes,  le sentiment de perte, la joie des retrouvailles, par le biais des petits objets de la vie quotidienne, et de dessins tendres et colorés.




La petite boutique des objets perdus, Agnès de Lestrade et Sébastien Cherret, Alice éditions, 2016

Commentaires

  1. Ouais, quel dommage...je cherche des livres en français pour mon fils pour les fêtes (nous demeurons en Nouvelle-Ecosse où nous n'avons pas grand choix)...mais avec une fin comme celle-là, ce livre ne sera pas mon choix! D'abord il faudrait expliquer pourquoi les gens disparaissent parfois durant les tremblements de terre (histoire à faire peur!), et ensuite, évidemment que les enfants se demandent ce qui est advenu de la maman! Est-ce que les auteurs ne font pas lire leurs livres avant de les publier??

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...