"Derrière la porte", Sarah Waters



Angleterre, 1922. Frances, une jeune femme de 26 ans ans vit avec sa mère depuis que la guerre a fait le vide autour d'elles. Contraintes par des difficultés financières, Frances sous-loue un étage de la maison à un couple de locataires, Lilian et son mari Leonard.

D'abord réticente à partager sa demeure, Frances se rapproche de plus en plus du couple, jusqu'à devenir amie avec Lilian. Cette amitié fait bientôt place à une passion amoureuse secrète, et les deux jeunes femmes vivent leur histoire cachées de tous, en rêvant de s'enfuir ensemble.

Mais Lilian tombe enceinte et un soir, le drame survient : un meurtre qui les sépare et les met en danger.



Ce roman est le quatrième que je lis de Sarah Waters, auteur galloise qui se distingue par ses "romans lesbiens" comme elle les appelle. Ils sont toujours bien écrit et surtout passionnants, du genre impossible à lâcher ... Ce gros pavé de 700 pages, je l'attendais avec impatience, et je l'ai dévoré en quelques soirées, même si ce n'est pas le coup de coeur espéré.

Les personnages féminins sont complexes, emprisonnées par leur condition, nos deux héroïnes sont mystérieuses et tourmentées. Lilian, femme mariée, reste auréolée de mystère, on ne sait jamais trop ce qu'elle pense ou ressent, contrairement à Frances, qui a déjà vécu une histoire d'amour avec une femme, qui est plus franche et directe.

Il y a plusieurs parties dans ce roman, et j'ai trouvé la première, qui relate l'arrivée du couple et le rapprochement des deux femmes, assez long ... j'avoue avoir sauté quelques passages.

Tout s'accélère avec le drame qui chamboule tout et nous plonge dans un tout autre roman, celui d'un crime, d'un procès, de la tension accumulée, des non-dits, du suspense quant à l'avenir de Lilian et Frances, partie plus prenante pour le lecteur. J'ai parfois regretté une certaine mièvrerie dans l'histoire d'amour ...

La fin arrive brusquement : après des pages et des pages d'atermoiements, de doutes, de discours de procès, elle arrive presque trop vite et l'auteur l'expédie en quelques paragraphes. J'aurais aimé en savoir plus sur "l'après" de cette histoire.

Si vous aimez les amours contrariée, l'ambiance aristocratique, les ombrelles que l'on déploie au parc et les sentiments que l'on cache, ce roman est parfait !


"Derrière la porte", Sarah Waters, Denoël, 2015

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...