Véronique Gallo, "Tout ce silence" ...



Depuis cet été, il y a quelqu'un qui me fait hurler de rire tous les mercredis, quelqu'un que je ne connais pas mais qui me donne l'impression d'être une bonne copine, celle avec qui on a envie de boire un verre pour se raconter mille anecdotes ... Ce quelqu'un, c'est Véronique Gallo, comédienne, humoriste, auteur, belge (yessss !) qui, depuis quelques mois, propose chaque mercredi une nouvelle "capsule" comme on dit, intitulée "Vie de mère", et c'est une bouffée de bonheur. Véronique Gallo campe une mère de famille au bord de la crise de nerfs, qui parle à sa psy online ;-)

C'est drôle, c'est tendre, c'est ironique, c'est VRAI, ça parle à tout le monde, c'est juste incroyable (oui, oui, je m'emballe). Il se passe quelque chose de joli, avec ce "Vie de mère", ça prend de l'ampleur ... En tous cas, je partage, je conseille, je rigole, je regarde à nouveau, j'attends avec impatience le prochain, bref, le giga coup de coeur. A découvrir par ici sans tarder !

Mais Véronique Gallo a aussi écrit un roman, et je l'ai chipé au boulot (à la bibliothèque, oui, j'ai tous les droits, j'ai un super job), lu en une soirée, et ça vaut le détour aussi, même si on est dans un registre dramatique, cette fois ...




Elle prend la plume ici pour nous conter l'histoire de sa grand-mère, Nonna, immigrée italienne, atteinte d'un cancer des os, et de l'année passée à ses côtés, jusqu'à la fin.

Ce texte court d'une centaine de pages, fait défiler la vie de Nonna  par époque : la jeunesse dans la campagne italienne, l'arrivée en Belgique et le mariage avec Mario, la naissance de ses fils, de ses petits-enfants, les morts tragiques de ses proches, la maladie.

Les chapitres sur la vie de Nonna alternent avec le présent, où la narratrice, sa petite-fille, raconte la lente descente aux enfers de Nonna, la maladie qui la ronge et la dégradation du quotidien, l'entêtement de cette grand-mère à rester et à mourir chez elle.



Les personnages masculins sont imposants, souvent rongés par l'alcoolisme "des pauvres", et représentent finalement presque un frein à l'épanouissement de Nonna : son mari refuse qu'elle profite des nouveautés en électroménager et ne cache pas sa jalousie, la maintenant à la maison, son fils aîné est un enfant-roi, même adulte, et Nonna se plie à ses quatre volontés. La tragédie n'épargnera pas Nonna, et les morts violentes de ses proches se succéderont.



La narratrice est finalement le soleil de cette femme qui a tant désiré une fille sans jamais être exaucée et Véronique Gallo écrit de très belle pages sur leur relation, sur l'amour que lui porte Nonna, depuis son enfance. Elle raconte les soins quotidiens, les visites à l'hôpital, la progression de la maladie, qui ronge Nonna longtemps, alors même qu'elle voudrait mourir et ne plus souffrir.

Au final, Véronique Gallo, nous touche par un portrait de femme forte, entêtée, une femme d'une autre époque, une vie parsemée de drames passés sous silence, qui a aimé à la folie sa petite-fille.

Un très beau texte sur le deuil, la maladie et l'accompagnement en fin de vie.

A découvrir !

"Tout ce silence", Véronique Gallo, éd. Desclée de Brouwer


Et pour finir cet article sur une note plus enjouée, je ne résiste pas à vous partager deux vidéos de "Vie de mère" ;-)







Commentaires

  1. Je n'ai jamais entendu parler ni de Véronique Gallo ni de son livre, mais tu me donnes très envie de découvrir les deux! Merci!!! Je suis très contente d'être ta première abonnée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, merci à toi !!! Tu verras, elle est fantastique ! à mon avis, elle va percer en France d'ici quelques temps ....

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...