"Le fil", de Sophie Lemp : quelques larmes et de la beauté


Très jolie découverte que ce court récit de 93 pages, sur l'amour reliant, comme un fil, une femme et sa grand-mère aujourd'hui disparue.



A la mort de sa grand-mère, Sophie entame la lecture de carnets écrits tout au long de son enfance, par celle avait qui elle avait un lien si fort. Les carnets lui sont adressés, racontent les petits moments, les mercredis partagés, les goûters, les confidences, tout ce qui relie une enfant à sa grand-mère.

A travers l'alternance passé et présent, nous découvrons ce que fut la vie de cette grand-mère mais surtout son amour fou pour sa petite fille, qui devient une adolescente, puis une maman elle aussi d'une petite Lou, avec qui le fil des liens se poursuivra. Et enfin la maladie, dont elle ne parlera pas beaucoup, par pudeur, jusqu'à la fin, où elle ne reconnaîtra plus Sophie.

Il est facile de se mettre à la place de la narratrice, il suffit de penser à sa famille, car tout sonne juste, tout est vrai, tout est beau. L'écriture est magnifique, et les larmes me sont plusieurs fois montées aux yeux. 

J'ai dévoré ce court roman (ou récit ?) d'une traite, en une heure. 

Et quand je l'ai reposé, j'ai appelé ma grand-mère, comme ça, pour prendre de ses nouvelles. 

Pour entendre son "Allô ma chérie ?" tonitruant, encore une fois. Pour savourer ma chance de l'avoir toujours, en forme, mais pour encore combien de temps ?

Un très beau livre, peu connu, à découvrir de toute urgence !



"Le fil", Sophie Lemp, éd. de Fallois, 2015


Commentaires

  1. Je tombe par hasard sur votre billet. Il me touche infiniment. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et votre venue sur ce petit blog me touche tout autant ... Ça me fait vraiment plaisir. Encore bravo pour ce superbe texte, qu'il soit roman ou récit ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...