Miss Cyclone, Laurence Peyrin



La quatrième : 



À Coney Island, les manèges sont à l'arrêt. Face à la mer grise, Angela et June partagent une cigarette. C'est l'hiver de leurs 16 ans. L'hiver où John Lennon va mourir. L'hiver où les deux jeunes New-Yorkaises, si différentes mais complices depuis l'enfance, entrent dans l'âge adulte. Un secret, cette nuit-là, décidera de tout : les amours, les mariages, les rêves et les échecs. Tandis que la ville change, souffre ou s'amuse, les deux copines vivent côte à côte cet étrange grand huit : le cyclone de la vie.


Ce roman me tentait beaucoup, et j'ai craqué dessus à l'occasion de sa sortie en poche (Pocket). Dévoré en quelques jours, j'ai beaucoup aimé cette histoire d'amitié féminine !


June et Angela, meilleures amies depuis leurs 16 ans, malgré un caractère et des visions de la vie totalement opposés, partagent tout : depuis les cigarettes fumées en douce sur la plage jusqu'à l'amour d'un homme ...


Le destin d'Angela semble tout tracé, amoureuse depuis toujours de Nick, elle ne se pose guère de questions sur son futur : elle épousera Nick et ils reprendront les montagnes russes du père de Nick. Angela n'a pas d'autre ambition, et les maternités se succèdent, tandis qu'elle s'efface peur à peu.


Pour June, pas question d'enfants. Sa brillante carrière lui laisse à peine le temps de vivre avec Adam une relation tumultueuse. Adam, qui trouble Angela depuis le début, depuis cette nuit de leurs 16 ans, où John Lennon est mort assassiné ...


Laurence Peyrin réussit avec ce roman à nous emporter aux côtés d'Angela et de June à travers plusieurs moments-clés de l'Histoire des USA : la mort de John Lennon, l'affaire Lewinsky, le 11-Septembre, tout sera vécu par nos deux héroïnes, de manière différente.


J'ai adoré ces deux personnages de femmes, et j'ai eu du mal à les quitter une fois le livre refermé. L'histoire, sans temps mort, m'a complètement emportée, et ce fut une lecture très très agréable. A conseiller !





"Miss Cyclone", Laurence Peyrin, Pocket, 2018, 345 p.

Commentaires

  1. j'avais adoré ce roman! hâte de commencer L'aile des vierges qui m'attend dans ma Pal! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là me tente moins, hâte de lire ton avis !

      Supprimer
  2. Je viens de le finir et c’est un grand coup de cœur ! J’ai tout aimé : l’histoire, l’écriture, Les questionnement qui naissent en moi... et la couverture �� !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...