La librairie de la pomme verte et autres lieux merveilleux



J'en ai un peu marre de la rentrée littéraire. En fait, je suis déçue car je n'ai pas encore le giga-méga coup de coeur. Et je suis lassée de voir les mêmes livres sur les blogs, à croire que tout le monde lit la même chose en même temps. 

Je dis ça, mais y a le nouveau Safran Foer et "Summer" de Monica Sabolo qui m'attendent (et Ken Follett, mais il ne compte pas vraiment dans la rentrée littéraire, si ?).

J'ai donc décidé de me rebeller contre la dictature instagrammesque qui consiste à voir passer partout le même livre et donc à se sentir obligée de le lire, et vite s'il-vous-plaît.

J'ai donc sorti de ma pal un bouquin pêché il y a des mois en librairie d'occasion, "L'improbabilité de l'amour", et j'ai lu, complètement au hasard, "La librairie de la pomme verte" parce que j'aimais son titre et qu'il traînait sur le chariot des retours à la bib (j'y viens).

De quoi ça parle ?

C'est un recueil de 34 textes, par 34 auteurs américains (pour la plupart inconnus et non traduits en français), sur leur librairie préférée.

C'est une ode, un hymne, aux librairies mais surtout aux libraires, à leur passion, leurs fabuleux conseils, et les souvenirs de chaque auteur avec leur librairie.

C'est un manifeste contre Amazon.

C'est passionnant et souvent bien écrit, et même si on ne mettra jamais un orteil à "Book Passage", en Californie, Isabel Allende nous donne furieusement envie d'y faire un tour.

En tant que bibliothécaire, j'ai opiné maintes fois, en tant que lectrice, je me suis régalée. 





Chaque texte est accompagnée d'une jolie illustration de la librairie dont parle l'auteur. Ce sont des textes courts, des souvenirs, des plaidoyers pour les librairies indépendantes, qui m'ont rappelée comme j'aime m'y promener, la magie de ces endroits, leur importance aussi.

Un recueil à lire, à découvrir, pour tous les amoureux du monde de la librairie....




Les seuls auteurs que je connaissais sont Isabel Allende, Fannie Flagg, Dave Eggers, John Grisham, Tom Robbins, Emily St. John Mandel.

Mais ce livre aurait pu être écrit par vous ou moi, l'important n'est pas là. L'essentiel, c'est l'ode aux livres, à la littérature, aux passeurs que sont les libraires, et au rôle que ceux-ci jouent dans la vie d'un enfant, d'un auteur, d'un lecteur.

Un petit bijou, si vous avez envie de changement, entre deux pointures de la rentrée littéraire !


"La librairie de la pomme verte et autres lieux merveilleux", collectif, Les Arènes, 2013

Commentaires

  1. Il a l'air très intéressant et je suis d'accord avec toi, nous lisons souvent un peu tous les mêmes livres.... Concernant Ken Follett, si tu penses à une colonne de feu..... Il est juste ouah!!!! A lire d'urgence.
    En tout cas, je note celui-ci dont le résumé me plait beaucoup
    Marjorie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marjorie pour ton commentaire ! Je trouve que l'intérêt des blogs est justement de faire découvrir des lectures parfois inédites, comme ce recueil qui n'est pas très connu. Et sinon, oui, le nouveau Ken Follett m'attend, mon mari est dedans, et il adore ! À bientôt et bonne soirée à toi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)