Les Reflets d'Argent : "Aucune histoire ne peut diminuer la douleur de perdre un être que l’on a aimé et que l’on aimera toujours"




Découverte par hasard, en farfouillant dans ma chère librairie d'occasion, Susan Fletcher est un de ces auteurs dont j'ai envie, une fois lu, de courir m'acheter tous les titres.

J'ai lu celui-ci, son quatrième roman, sous le soleil d'Italie, et je l'ai adoré, savouré, bref ce fut un joli coup de coeur !

La quatrième :

"Les caprices de la mer ont toujours rythmé la vie des habitants de l'île de Parla. C'est ainsi depuis la nuit des temps et cela ne changera pas.

Pour les familles Bundy et Lovegrove qui résident sur cette île depuis des générations, il n'y a rien d'autre à faire que d'accepter la routine et la perte des êtres chers qui s'en vont un à un. 

Un jour pourtant, un homme mystérieux s'échoue sur la plage de Sye, un homme qui ressemble étrangement à l'homme-poisson porteur d'espoir dont parle le livre qui rassemble les mythes de l'île. Cette découverte, que tous voient comme un signe de renouveau, va réveiller l'âme de cette communauté pour mieux la faire renaître."



Ce roman est enchanteur à plus d'un titre : l'onirisme et la poésie de l'écriture, d'une part, le côté "légendes et mythes", de l'autre, mais c'est tout simplement une très bonne histoire. Un bon gros pavé de plus de 500 pages qui vous emporte loin, sur l'île de Parla, avec ses marées, ses criques et ses grottes, et les reflet d'argents mystérieux des vagues ... 

Les personnages sont tous touchants, surtout Maggie, dont on entend la voix, qui nous parle de Tom, son mari disparu en mer, de son deuil difficile, de sa culpabilité face aux sentiments troubles qu'elle ressent, peu à peu, pour cet homme, ce mystérieux "homme-poisson". Et les insulaires qui les observent, qui cancanent ...

Le roman parle de la magie des histoires qu'on se raconte au coin du feu, de l'envie qu'on a d'y croire juste un peu, mais aussi de la perte d'un être aimé, de la reconstruction de soi, en tant qu'épouse, mère, frère ou ami ... de la culpabilité du survivant, qui refait sa vie, peu à peu, dans la douleur.

Finalement, qui est l'homme-poisson ? une créature de légende ? Un amnésique ? un fou ? un menteur ? La légende nous dit que l'homme-poisson débarque sur l'île pour redonner "espoir et enchantement" aux habitants, et s'en ira, à la prochaine grande marée ... Malgré les doutes sur son identité, nul ne peut nier que tout a changé depuis qu'il est là : Maggie sourit à nouveau, le soleil brille sur l'île, les gens se parlent plus. Alors ?

C'est un livre qui nous transporte, très cinématographique, qui prend son temps, qui nous distille en plein dans le coeur des petites phrases poétiques, et que j'ai refermé à regret ...

Susan Fletcher décrit à  merveille les sentiments humains et les paysages tourmentés. Ses "Reflets d'argent" sont pour moi un joli coup de coeur, que j'ai déjà offert à une amie (coucou Mélanie !) et que je brûle de conseiller aux lecteurs de la bibliothèque .... En attendant, je me suis procurée "Avis de tempête" et "Un bûcher sous la neige", parce que quand on aime, on ne compte pas ...


Qu’est-ce qui fait une bonne histoire…il faut qu’il y ait du bonheur- des gens qui le trouvent. Il faut un paysage qui nourrisse l’esprit, et soit si parlant qu’on ait l’impression d’y être. Il faut de l’amour. Peut-être un peu de tristesse.
Et il faut voyage, d’une façon ou d’une autre.





"Les reflets d'argent", Susan Fletcher, Plon (ou J'ai lu, en poche), 2012

Commentaires

  1. J'ai lu ce livre en quelques jours, merci Christelle de me l'avoir recommandé et passé! Il s'agit d'une grande histoire (avec ses joies et ses peines), une épopée qui nous sort du quotidien; on s'attache aux personnages, aux familles et on voyage. Après avoir lu ce livre, je n'avais qu'une envie: partir en vacances sur une île sauvage et ventée comme celle de Parla et je suis partante pour lire les autres livres de cet auteur si tu les as, Christelle!
    Ma mère a lu la quatrième de couverture et a gardé le livre; c'est un livre voyageur: Belgique, Autriche, France...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mélanie ! J'ai lu "La fille de l'irlandais", je peux te le passer la semaine prochaine ;-) mais il est un poil moins bien !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un petit mot ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...